Depuis plusieurs années maintenant, la CD 67 de la FSGT organise au mois de mars un tournoi de tennis de table, dans lequel elle propose une série Hardbat, et à chaque fois, pratiquement tous les participants s'y inscrivent. Cette saison, 43 joueurs sur la cinquantaine présente avaient choisi d'y participer, dont certains pour la première fois.

Après un premier tour par poules, les deux premiers de chaque poule étaient qualifiés pour le tableau principal, les autres pour la consolante. Dans le tableau principal, on retrouvait des habitués, comme les Lorrains Richard Vibert et Pascal Aloi (le tenant du titre), Jean-Pierre Voltzenlogel, l'un des organisateurs, Richard Wernert, un de mes anciens coéquipiers, ainsi que votre serviteur . Les 2 joueurs Mosellans étant les favoris de la série, on pouvait s'attendre à les retrouver en finale, Richard Vibert ayant une revanche à prendre sur son habituel équipier dans les compétitions vétérans. Mais c'était sans compter sur un nouveau participant, Nicolas Guigon, qui créait la surprise en éliminant le vainqueur 2014 Pascal Aloi. On allait donc assister à une finale inédite opposant Nicolas Guigon à Richard Vibert, qui avait éliminé Jean-Luc Richard en 1/2 finale.

Dans la "petite finale", c'est sans surprise que Pascal Aloi remportait la partie et se hissait donc sur la troisième marche du podium.

En finale, après un départ plutôt équilibré dans la première manche, Richard Vibert prenait peu à peu le large, et remportait le set en grande partie grâce à son redoutable revers et à ses frappes de coup droit efficaces. Dans la deuxième manche, le Lorrain prenait rapidement le large, et remportait cette finale face au nouveau venu Nicolas Guigon qui réalisait un très bon tournoi.

Dans le tableau "consolante", c'est Thibault Woelffler qui remportait la finale face à Gaël Awad.

طراحی سایتخرید سرور مجازیپارتیشن دوجدارهپارتیشنپارتیشن دوجدارهجراحی بینیکاشت مولیپوماتیک